Le COFRADE se mobilise pour la santé des enfants et demande la création d’une Mission interministérielle Enfance.

Avec ses associations spécialisées, APACHE, AMFE, UNAPECLE, le COFRADE est à l’origine du Manifeste des Droits des enfants malades signé par 500 associations.

Manifeste-des-Droits-des-enfants-malades

Le 8 juin, au cours de la 71ème pré-session, aux côtés d’Andrée SFEIR, Présidente du COFRADE, la Secrétaire générale Catherine Vergely, présidente d’UNAPECLE, soulevait, devant le Comité des Droits de l’Enfant de Genève deux points du Manifeste :

  • Point 4 du Manifeste : La présence continue des parents auprès d’un enfant hospitalisé est un droit fondamental réclamé par les parents et par les enfants eux-mêmes depuis de nombreuses années. Les parents sont responsables de leur enfant et les partenaires de l’équipe médicale. Ils sont aussi et principalement le soutien affectif unique dont tout enfant a besoin pour grandir et, dans ce cas, pour guérir. Or aujourd’hui, les établissements de santé français qui accueillent les enfants n’assurent pas tous:

-la présence continue des parents au cours de tous les temps d’hospitalisation : salle de réveil, nuit …

-un accueil décent pour les parents dans la chambre de l’enfant ou un lieu de repos au plus proche de l’enfant

Et de plus en plus de structures facturent les hébergements alors qu’il s’agit parfois de simples fauteuils près du lit de l’enfant.

En France, les enfants ont exprimé la même demande dans le cadre du Parlement des enfants 2014. La proposition de loi lauréate vise à « permettre aux parents d’enfants hospitalisés de rester auprès de leur enfant gratuitement et dans des conditions de confort acceptable ». Cette présence gratuite des parents doit aujourd’hui rentrer dans les lois nationales.

  • Point 7 du Manifeste : L’accès au médicament pédiatrique

En France comme dans toute l’Europe et dans le monde entier, les enfants ne bénéficient toujours pas de médicaments adaptés à leurs pathologies et à leur physiologie. Or des traitements inadaptés et non évalués peuvent perturber ces organismes en devenir et laisser des séquelles importantes chez ces futurs adultes. Des formes galéniques dérivées de celles de l’adulte leur font courir des risques immédiats et futurs. En cela les Etats ne répondent pas aux articles 3 et 4 de la Convention.  

Malgré le règlement européen sur les médicaments pédiatriques de 2006, les ressources thérapeutiques pédiatriques ne sont pas à la hauteur des besoins des enfants : que ce soit dans les pathologies comme les allergies ou la douleur ou dans les maladies graves. Il reste beaucoup à faire pour « assurer à l’enfant la protection et les soins nécessaires à son bien-être ». Il faut une prise de conscience forte : Tous les Etats doivent imposer aux industriels des développements de formes pédiatriques qui assureront la santé des enfants.

La Santé des enfants fait partie des sujets importants souvent délaissés ou peu documentés, notamment dans les études françaises de santé publique, dans les commissions institutionnelles……Or, sur ce sujet, la France n’est plus parmi les pays les mieux classés et nous observons les limites de notre système de santé actuel si nous considérons l’aggravation des inégalités de santé et la prise en charge des pathologies chroniques émergentes telles que l’obésité, les allergies ou la pédopsychiatrie. .

Pour promouvoir et faire avancer Tous les Droits de l’Enfant et pour impulser une politique de l’Enfance décloisonnée, le COFRADE demande une Mission interministérielle.

unapecle                   logo apache                         amfe_logo_v2__022727100_1735_19012012

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

30ème congrès de la FNAREN « L’enfant et les images, entre virtuel et réel. Quelles évolutions pour nos pratiques à l’école? »

Le 30ème congrès de la FNAREN (Fédération Nationale des Associations des Rééducateurs de l’Education Nationale) s’ouvrira demain à Cenon (près de Bordeaux) et se déroulera du 24 au 27 juin. Le thème de cette année est  » L’enfant et les images, entre virtuel et réel. Quelles évolutions pour nos pratiques à l’école?

Communiqué Presse FNAREN Cenon ocx

logofnaren

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le COFRADE et ses membres déplorent un déficit d’information de la population sur les problématiques de l’Enfance et sur la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant (CIDE)

Le 8 juin, la présidente, Andrée SFEIR, a présenté au Comité des Droits de l’Enfant de Genève au cours de la 71ème pré-session, le rapport du COFRADE, sur l’application en France de la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant.

onuenfant

Le COFRADE pose un constat sévère sur le manque d’information de la société française concernant les problématiques de l’Enfance et la CIDE. Il y a 25 ans, en ratifiant la CIDE, la France s’était pourtant engagée à la faire connaître et respecter.

De ce fait, le grand public sous-estime la gravité de certains problèmes et le nombre de jeunes concernés : enfants subissant des maltraitances de tous ordres, émissions violentes et pornographiques visionnées sur les écrans, harcèlements (1 enfant sur 8), abus sexuels (1 enfant sur 5), violences (2 morts par jour), prostitution (5 à 8000 enfants estimés), enfants consommant du cannabis (1 collégien sur 10), enfants ayant fait une tentative de suicide (à 15 ans : 1 fille sur 5 et 1 garçon sur 10), enfants pauvres (1 sur 5), enfants n’ayant pas accès aux soins, à l’école, Roms (7000) et handicapés (20000) notamment, enfants en grande difficulté scolaire (120 000 décrocheurs par an)….

Pour que l’Enfance devienne un objectif central des politiques publiques, le COFRADE demande aux pouvoirs publics, la création d’une Mission interministérielle Enfance, véritable organe décisionnel, où siègeront les associations de défense des Droits de l’Enfant et les associations de jeunesse. La demande du COFRADE, encouragée par le candidat président en 2012, n’a pas encore abouti. Elle est soutenue, pour l’instant, par une soixantaine de députés et de sénateurs, de sensibilités politiques différentes.

Cette mission Enfance aurait pour objectifs :

– de réaliser un état des lieux des droits de l’enfant dans les lois existantes,

– d’évaluer, au regard de la Convention, les résultats des politiques en faveur de l’Enfance,

– de mettre en œuvre une politique Enfance qui prendrait en compte la Convention et les préconisations du Comité,

– de créer une clause impact Enfance pour les futures lois votées.

Pour promouvoir et faire avancer les Droits de l’Enfant et pour impulser une politique de l’Enfance décloisonnée, le COFRADE demande une Mission interministérielle Enfance.

image2

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Réunion annuelle des membres du COFRADE le 29 mai 2015

Les organisations membres du COFRADE se sont réunies en Assemblée générale le 29 mai 2015, en présence de Geneviève Avenard, Défenseure des Enfants, l’occasion d’échanger avec la Défenseure, de faire le bilan de l’année 2014 et de discuter sur les projets 2015.

Chaque organisation s’est vue remettre le rapport 2015 du COFRADE sur l’application de la CIDE en France, qui a été adressé le 26 février au Comité des Droits de l’Enfant de Genève. Notre rapport est en ligne sur le site du COFRADE et sur le site de Child Rights Connect, plateforme d’ONG pour les Droits de l’Enfant à Genève dont le COFRADE est membre.

COFRADE AG 003 RHwCOFRADE AG 005 RHw

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Participation de l’Association l’Éléphant Vert à la « journée internationale des enfants disparus »

Le lundi 25 mai 2015, l’association l’Éléphant Vert a participé à la « journée internationale des enfants disparus » à Elne, en partenariat avec l’association « La Mouette 66″.

Depuis 25 ans, l’association « La Mouette 66″ est présidée par Manu SANCHEZ, père d’une fillette de 10 ans, Muriel, enlevée, mutilée et assassinée en 1990 par un pédophile de passage dans le département des Pyrénées-Orientales. Ce papa donne sa vie pour protéger les enfants par de multiples actions de prévention. Il aide les parents des enfants victimes et essaie d’atteindre nos élus pour défendre les droits des enfants et mieux les protéger!

logo éléphant vert

2- lâcher de ballons des enfants (2)paru-2015-Enfants disparus (1) (1)

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le COFRADE condamne la sous classification en âge du film « 50 nuances de Grey » en France et interpelle la Commission de classification des œuvres cinématographiques du CNC pour qu’elle prenne davantage en compte l’intérêt supérieur de l’enfant.

Au regard de l’article 17 de la Convention internationale des droits de l’enfant, l’Etat s’engage à prendre des mesures pour protéger l’enfant contre des informations et des documents nuisibles à son bien-être.

Nous avons été alertés par nos  associations  « Enfance Télé: danger ? » et « Agir contre la prostitution des enfants » du fait que ce film avait été classifié moins de 12 ans par la Commission de classification des œuvres cinématographiques du CNC, alors qu’il a un caractère pornographique évident.

  • L’association Enfance-Télé: Danger ? insiste : « A 12 ans, on est un enfant, or depuis le 1er janvier 2014, la place de cinéma à 4 euros pour les moins de 14 ans contribue à augmenter le nombre d’enfants qui sont allés voir ce genre de film dont le contenu à « un impact inadmissible et destructeur sur la future vie amoureuse des jeunes … »
  • Pour l’ ACPE (Agir Contre la Prostitution des Enfants), cette représentation proche des productions de l’industrie pornographique, banalise l’acte sexuel, en réduisant la personne à un statut d’objet. Ce type de représentation provoque l’émergence de la pré-prostitution et de la prostitution occasionnelle qui se développent dangereusement en France. Il s’agit de mineurs « volontaires » qui monnaient leurs corps en échange de services, de produits ou d’argent.
    « Ils n’ont pas conscience qu’il s’agit d’un mode d’entrée dans la prostitution. Ces actes sont graves car ils mettent en danger leur future vie amoureuse. » Gisèle George, Pédopsychiatre.

Ce manque de restriction, en France, n’est pas légitime et est jugée trop laxiste par rapport à d’autres pays. Son accès au cinéma a été interdit aux mineurs de moins de 17 ans aux États-Unis, aux moins de 18 ans en Angleterre,en Hongrie, en Pologne et aux moins de 15 ans aux Pays-Bas.
Les Enfants de France n’ont-ils pas droit à la même protection que les Enfants des autres pays?

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

« La Rue aux Enfants » de l’association Cafézoïde – 31 mai 2015 à Paris

Depuis plus de 10 ans, l’association Cafézoïde, le premier café des enfants et de leur famille, organise un grand événement festif, un festival d’utopie urbaine destinée à se réapproprier l’espace public, se rencontrer, se mélanger, faire la part belle aux découvertes, jeux, ateliers, poésie éducative, rencontres, etc.

Marché aux poux, scène ouverte, récup’ art, jeux et ateliers gratuits, espace tous petits, boîte de jour ado, tente à conter, sports coopératifs seront au rendez-vous au 92 bis quai de la Loire, 75019 Paris de 11h à 19h !

affiche-rue-enfants-2015

Plus d’informations sur l’événement en cliquant ici.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Remerciements du COFRADE à tous les participants des débats d’adolescents du 19 mars 2015

Nous  remercions  tous les jeunes d’avoir participé à ce travail, ainsi que madame GeIMG_9562neviève Avenard, Défenseure des Enfants, madame Claudia Serban, philosophe, maître Marie-Hélène Mathioudakis, avocate, qui ont été nos expertes durant ces débats, vous écoutant et répondant à vos questions. Nous remercions  monsieur Guy Delcourt, Député du Pas-de-Calais et  madame  Martine MARTINEL, députée de Haute-Garonne, sans lesquels cette journée à l’Assemblée nationale n’aurait pu avoir lieu.

Chaque année, le COFRADE propose à des structures scolaires ou des centres de loisirs d’investir un thème, l’année dernière le vivre ensemble, cette année la liberté. Les jeunes échangent d’abord au sein de leur structure avec un référent animateur, la parole du jeune est libre sous réserve du respect de l’autre et de sa parole. Puis ils nous adressent leurs synthèses et viennent échanger leur point de vue avec les autres jeunes dans le cadre d’un débat final.  Les adultes sont garants de la parole des jeunes. Nous enregistrons les échanges et réalisons une restitution. Cette restitution est mise en ligne sur notre site, elle est adressée à tous les participants.

Cette année, le sujet choisi se révèle d’une actualité brûlante et il s’intègre complètement dans la Semaine d’édIMG_9380ucation contre le racisme et l’antisémitisme. Pouvons-nous apprendre à être libres ? Libres, par rapport à soi-même, par rapport au groupe, par rapport aux stéréotypes, par rapport aux addictions, aux substances, aux jeux vidéo, par rapport aux religions, par rapport à l’argent ?  Les événements de janvier donnent aux réflexions et aux échanges des adolescents une résonnance particulière.

 Pour plus d’informations sur les Débats d’adolescents du 19 mars 2015, cliquez ici.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Rapport du COFRADE 2015

Doc12-page-001

Le COFRADE vient de remettre son rapport 2015 sur l’application de la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant (CIDE) en France, le 26 février 2015, au Comité des Droits de l’Enfant de Genève. Le rapport du COFRADE répond aux observations du Comité de Genève de juin 2009. Il pointe les insuffisances dans l’application de la Convention.

Beaucoup de progrès restent à faire pour lutter contre la pauvreté et ses conséquences, pour lutter contre les inégalités, à l’école, ou dans la prise en charge des enfants malades.

Le COFRADE dénonce le manque d’efficacité dans la protection contre les maltraitances, qu’il s’agisse des violences auxquelles, on expose l’enfant à la télévision aux heures de grande écoute, ou au cinéma du fait d’une classification inadéquate des films, qu’il s’agisse du harcèlement à l’école (qui touche 1 enfant sur 10) ou du cyberharcèlement, qu’il s’agisse de la  prostitution, (l’ACPE évalue  le nombre de mineurs prostitués dans notre pays à environ 6 à 8000 jeunes), qu’il s’agisse des maltraitances sur enfants vécues dans la famille (14% des Français considèrent avoir été victimes de maltraitance physique et/ou psychologique[1] dans leur enfance).

Aussi le COFRADE demande la création d’une Mission Interministérielle Enfance, où les associations de défense des DE et de Jeunesse seraient représentées.

Cette Mission, pourrait promouvoir la Convention, évaluer son application, faire les adaptations nécessaires, mettre en place une véritable politique pour l’Enfance et créer une clause d’impact-enfant pour les futures lois.

Plus de 50 parlementaires, de sensibilités politiques différentes, soutiennent notre proposition, nous les remercions de leur soutien et de leur persévérance !!

L’enjeu est de taille : nous devons nous mobiliser, si nous voulons demain vivre dans une société capable de s’assumer, une société de paix, bien dans ses valeurs.

(Ce comité est chargé d’examiner les rapports que lui fournissent les pays qui ont ratifié la Convention, aussi bien les rapports remis par les gouvernements que ceux remis par les ONG représentatives, comme le COFRADE).

[1] Maltraitance : ici ayant subi des violences répétées ou 1 agression sexuelle

– Vous pouvez consulter ici le Rapport du COFRADE 2015 .

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le COFRADE vous invite à venir écouter les jeunes échanger sur le thème « Pouvons-nous apprendre à être libres ? » à l’Assemblée nationale

479694-0

Les places étant limitées, merci de vous inscrire impérativement avant le 13 mars 2015
par courrier électronique : cofrade.contact@gmail.com, en remplissant le formulaire d’inscription.

Image | Publié le par | Laisser un commentaire